LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ: Un rapport novateur sur la pauvreté multidimensionnelle des enfants lancé

par Wassare News
31 vues

Sous l’égide du ministère de l’Économie, du Plan et de la Coopération, le Sénégal a lancé aujourd’hui un rapport innovant portant sur la pauvreté multidimensionnelle des enfants, fruit d’une collaboration entre l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) et l’UNICEF. Cette étude repose sur une approche intégrée, dépassant les seules considérations monétaires pour examiner divers aspects socio-économiques qui influent sur le bien-être des enfants.

Souleymane Diallo, Directeur général de la planification des politiques économiques, a salué cette initiative, soulignant son importance pour le ministère et pour l’économie sénégalaise. « C’est une initiative salutaire qui concerne le ministère, l’économie du plan et de la coopération en général. Et en particulier, du point de vue technique, il y a eu vraiment la collaboration avec l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) qui a fourni les données, qui a également mis en place des ressources humaines ayant travaillé en collaboration avec l’UNICEF pour aborder la pauvreté multidimensionnelle des enfants », a-t-il déclaré.

Cette étude se distingue par son approche multidimensionnelle, analysant non seulement la pauvreté monétaire, mais aussi les privations en matière de santé, d’éducation, de nutrition, de logement et de protection de l’enfance. Réalisée sur la base d’une enquête menée en 2018-2019, elle permet de mieux comprendre les spécificités de la pauvreté infantile, par opposition à celle des adultes.

Abdou Diouf, Directeur général de l’ANSD, a expliqué que cette étude diffère des analyses traditionnelles centrées sur la pauvreté monétaire ou subjective. « C’est une analyse de la pauvreté qui est différente de celle que nous avons l’habitude de faire, qui est basée sur l’aspect monétaire. L’autre façon de mesurer la pauvreté, c’est ce qu’on appelle la pauvreté subjective où le ménage donne son ressenti par rapport à sa situation de pauvreté. Mais cette approche novatrice est fondée sur un ensemble de privations touchant diverses dimensions de la vie des enfants », a-t-il précisé.

Cette méthodologie considère un enfant comme pauvre s’il subit des privations dans quatre des sept dimensions examinées. Ce cadre permet de mieux cerner les conditions de vie des enfants et d’identifier les interventions nécessaires pour améliorer leur bien-être. Il prend également en compte les différents besoins en fonction des tranches d’âge, ce qui en fait une approche particulièrement pertinente.

Les résultats de cette étude fourniront une base solide pour la formulation de politiques publiques et pour le financement par les partenaires de développement. « Les résultats de l’étude devront faire l’objet de mise en œuvre en termes de formulation de politique mais également en termes de financement avec les partenaires de développement », a souligné Diallo.

L’importance de ce rapport réside également dans sa méthodologie innovante, la technique Moda, qui analyse les privations et leur chevauchement pour offrir une compréhension plus nuancée de la pauvreté des enfants. Ce rapport, issu d’une enquête de 2018-2019, sera mis à jour avec les données de la nouvelle enquête de pauvreté menée en 2022-2023, afin de garantir une analyse toujours pertinente et actuelle.

Le lancement de ce rapport marque une avancée significative dans la lutte contre la pauvreté infantile au Sénégal. En adoptant une approche multidimensionnelle, il ouvre la voie à des politiques plus ciblées et efficaces, répondant aux besoins spécifiques des enfants à travers le pays. Les résultats attendus de cette étude fourniront des outils essentiels pour les décideurs et les partenaires internationaux, renforçant ainsi les efforts pour améliorer les conditions de vie des enfants sénégalais.

Vous pourrez aussi aimer

Laissez un commentaire