FORUM ANNULE « LES FEMMES COMPTENT » Un dialogue constructif sur les statistiques sensibles au genre

par Wassare News
108 vues

 

Dans le cadre de la phase II du projet « Les Femmes Comptent » (PLFC), l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) a tenu la deuxième édition du forum annuel de dialogue entre producteurs et utilisateurs de données statistiques sensibles au genre. Cette initiative vise à créer un espace de discussion crucial pour les parties prenantes du Système Statistique National, les organisations, la société civile, les médias et les partenaires, afin de débattre des enjeux et des défis liés aux statistiques sensibles au genre.
Cette année, le forum se concentre sur trois thèmes majeurs : les statistiques de genre en milieu de travail, les femmes et le foncier, ainsi que les violences en milieu scolaire. Grâce au soutien de l’ONUFEMMES à travers le projet « 8000 Comptes, les Femmes Comptent », le Sénégal s’engage à bâtir un écosystème de statistiques genre, non seulement pour le bénéfice national mais également dans le cadre d’une envergure internationale.
La directrice du projet souligne l’importance des données présentées lors du forum, affirmant que celles-ci sont essentielles pour informer les politiques et les actions futures en matière de genre. Les résultats de ces statistiques permettront de construire des actions basées sur des preuves concrètes, contribuant ainsi à résoudre des problèmes tels que les violences en milieu scolaire, les inégalités en milieu professionnel et les disparités liées au foncier.
Un exemple concret est fourni concernant le milieu scolaire, où malgré des progrès encourageants dans la réduction des taux de grossesse précoce et de mariage précoce, le défi persiste avec 319 cas de violences signalés. Ces chiffres mettent en lumière la nécessité d’amplifier les actions pour parvenir à une situation de zéro violence.
L’événement abordera également des questions cruciales liées au monde du travail, notamment l’inégalité salariale et la sous-évaluation du travail non rémunéré, en particulier celui lié aux économies de soins effectuées majoritairement par les femmes. Les chiffres révèlent un manque à gagner significatif dans le PIB, soulignant l’importance de reconnaître et de valoriser ces contributions.
En conclusion, le forum annuel « Les Femmes Comptent » représente une plateforme cruciale pour encourager le dialogue et la collaboration entre les producteurs et utilisateurs de statistiques sensibles au genre. Les résultats et les recommandations issues de ces discussions contribueront à orienter les politiques et les actions futures en faveur de l’égalité des genres au Sénégal.

Vous pourrez aussi aimer