Le dialogue national risque de ne pas se tenir, le préfet de Dakar déclare n’avoir reçu aucune déclaration en ce sens

par Wassare News
86 vues

En marge du dialogue politique lancé par le président Macky Sall, l’opposition sénégalaise, à travers le mouvement F24, avait également initié son propre événement intitulé “Dialogue du peuple”. Cependant, cette initiative semble être remise en cause par le préfet de Dakar, car le préfet de Dakar déclare n’avoir reçu aucune déclaration en ce sens.

Le préfet de Dakar a affirmé : « Je n’ai, à ce jour, reçu aucune déclaration ni pour un rassemblement encore moins pour une marche pour la date d’aujourd’hui. Par conséquent, pour pouvoir instruire une déclaration dans ce sens, il fallait que les concernés se rapprochent de nos services pour la soumettre. Étant donné que cette formalité importante n’a pas été respectée, on ne peut pas parler d’interdiction, mais pour nous, il n’y a même pas de manifestation ».

Cette déclaration de l’autorité préfectorale remet donc en question la tenue du dialogue du peuple organisé par le F24. Le préfet de Dakar souligne qu’en l’absence de déclaration préalable, aucune autorisation n’a été accordée pour la tenue de cet événement.

Mamadou Mbodj, coordonnateur du mouvement F24, a réagi à cette situation en déclarant que leur plateforme est légaliste et prend acte de la déclaration du préfet de Dakar. Cela laisse entendre que le mouvement F24 respecte les procédures légales et qu’il comprend la position de l’autorité préfectorale.

Vous pourrez aussi aimer