MORTALITÉ ROUTIÈRE La maîtrise des données comme roue de secours

par Wassare News
205 vues

Le Sénégal accueille le premier Congrès régional sur les données de la mortalité routière. Ce congrès fait suite à la première réunion de haut niveau de l’Assemblée générale de l’ONU sur la sécurité routière organisée à New York, en juillet 2022. Vingt-trois pays prennent part à cette rencontre de trois jours prévue du 1er au 3 mars 2023.
Des experts ont posé leurs bagages à Dakar, pour échanger sur la question de la maîtrise des données sur la sécurité routière. “Les données de sécurité routière font toujours polémique», a affirmé d’emblée Cheikh Oumar Gaye. Le directeur général de l’Agence nationale de sécurité routière (Anaser) estime qu’il est important d’harmoniser les systèmes de collecte, pour permettre d’avoir un outil d’aide à la décision”.
Aubin Sagna, Secrétaire général du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, a abondé dans ce sens. Il affirme qu’il serait uniforme et contre-performant de vouloir bâtir des stratégies et plans d’action sur la sécurité routière sans s’appesantir sur des données exhaustives et fiables capables d’éclairer fidèlement les décisions. “Il est urgent d’agir pour une meilleure maîtrise des données d’accidentologie”, déclare le représentant du ministre des Transports terrestres.
Cette rencontre est donc le lieu pour engager la réflexion et partager les meilleures pratiques et systèmes d’information sur les accidents de la circulation.
Une feuille de route régionale claire, pratique et consensuelle sera adoptée à la fin des travaux, pour l’atteinte des objectifs.

Vous pourrez aussi aimer