[opinion] Irrecevabilité de la candidature de BBY : « Que force reste à la loi … », (par Alioune Badara Mboup)

par Wassare News
50 vues

Le délégué général adjoint du Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine, Alioune Badra Mboup est formel : la coalition Bby n’est pas l’Etat du Sénégal. Mieux, elle est tenue de respecter les règles de forme et de fond pour le dépôt et la recevabilité d’une candidature aux élections législatives.

« Khalifa Sall et Karim Wade sont aujourd’hui privés de l’exercice de leur droit d’être candidat par la même décision du Conseil constitutionnel du 20 janvier 2019 qui déclarait irrecevable la candidature de Malick GACKOU pour dépassement du maximum de parrainages requis lors du dépôt du dossier de déclaration de candidatures », rappelle Alioune Badara Mboup.

Pour M. Mboup, l’arrêté qui fixe le modèle de fiche de collecte de parrainages et les conditions de recueil et de dépôt des parrainages est pris par la même autorité à l’élection présidentielle, aux élections législatives et aux élections locales. Et le non respect du minimum requis ou du maximum requis lors du dépôt de déclaration de candidature pour n’importe quel type d’élection équivaut à une déclaration d’irrecevabilité pour manquement à la loi.

« Nul n’est censé ignorer la loi. Que force reste à la loi comme a l’habitude de dire la coalition BBY », déclare-t-il.

Vous pourrez aussi aimer

%d bloggers like this: